Conseils En couple

Comment ne plus être dépendant affectif en couple ?

Lorsque vous vous mettez en tête que votre bonheur dépend de votre moitié, cela peut avoir des conséquences dangereuses pour votre tranquillité d’esprit et pour le bien-être de votre couple. La dépendance affective est un véritable défi et une réelle difficulté à surmonter lorsqu’elle s’est véritablement installée dans une relation amoureuse. Il faut beaucoup de courage pour aider à dépasser ce besoin de l’autre.

Avoir une certaine quantité de dépendance de votre partenaire est quelque chose de normal, vos sentiments grandissent et vont créer cet attachement au fil de la relation. Mais lorsque votre bonheur dépend seulement de votre partenaire et de ses actes, vous entrez vite dans une spirale malsaine et déséquilibrée.

Mais d’où vient ce besoin affectif ? Comment ne plus être dépendant affectif en couple ? Comment surmonter la dépendance affective ?

La dépendance affective, c’est quoi ?

Dès que vous entendez le terme « dépendance affective », une image plutôt sombre apparaît dans l’esprit, et cela ne semble jamais être quelque chose de bon.

La dépendance affective, aussi appelée dépendance émotionnelle est un trouble de la personnalité dans lequel une personne ayant une faible estime de soi, recherche constamment la sécurité chez les autres, sans se fier à ses propres besoins, sa propre dignité et sa propre valeur.

La dépendance affective est un état d’esprit dans lequel une personne est incapable d’assumer l’entière responsabilité de ses propres sentiments, et a besoin de quelqu’un d’autre pour les assumer à sa place. En couple, la dépendance de l’autre est très régulière. La personne développe un vrai besoin du partenaire en cherchant sans cesse son approbation et son attention pour définir ses valeurs et ses qualités.

Comment savoir si vous êtes dépendant affectif ?

Pour savoir si vous êtes dépendante affective, il existe des signes qui peuvent vous alarmer. Bien que vous vous rendiez compte que vous n’êtes pas complètement à l’aise et épanouie dans votre relation, voici quelques signes d’une personne dépendante :

  • Une vision idéalisée de votre partenaire ou de la relation
  • La conviction que votre vie n’a pas de sens sans lui
  • La conviction que vous ne pouvez pas être heureuse seule
  • Une peur persistante du rejet
  • Un besoin constant de réconfort
  • Un sentiment de vide et d’anxiété lorsque vous passez du temps seule
  • Avoir besoin de l’autre pour renforcer votre estime de soi
  • Un sentiment de jalousie et de possessivité extrême
  • Une grande difficulté à avoir confiance en ses sentiments pour vous

Les causes réelles de la dépendance affective

La dépendance affective en couple est typique des personnes qui portent de grandes insécurités. Elles ne savent pas vraiment qui elles sont et sont incapables de le savoir. Ce sentiment de dépendance peut provenir d’un problème affectif de longue date, ou d’un sentiment d’abandon vécu pendant l’enfance. L’équilibre affectif est donc altéré, et le manque d’amour amène à une souffrance et un besoin maladif de combler ce vide émotionnel et ce désert affectif.

Cette détresse affective et ce manque de confiance amènent au fait que ces personnes pensent devenir impuissantes, et ont besoin de soutien pour vivre et cherchent continuellement celui de leur conjoint. Cette relation de dépendance va alors se manifester comme un bouclier protecteur contre la souffrance et la peur. C’est pourquoi un fort attachement se développe.

Bien que ce type de dépendance puisse fonctionner pendant un certain temps, la vérité est que tôt ou tard, elle provoque de très grandes souffrances. La personne dépendante a tellement peur de perdre son partenaire qu’elle peut développer des comportements excessifs comme la jalousie maladive ou la soumission. Ainsi, la dépendance détériore la relation au lieu de la rendre plus forte.

L’amour vs la dépendance

Souvent, les personnes confondent les sentiments d’obsession et de dépendance, avec les sentiments d’amour et d’attirance. Il est facile de se perdre dans ces sentiments, et chacun doit prendre conscience de l’essence même de l’amour avant qu’il perde toute son authenticité.
Il faut comprendre que lorsque vous êtes amoureuse, beaucoup de sentiments peuvent se mélanger. Mais gardez à l’esprit que l’amour et la dépendance sont deux idées complètement différentes. L’amour qui va créer de la peur n’est pas de l’amour, mais du besoin. La dépendance affective vient du vide intérieur que votre partenaire va venir combler, pour que vous puissiez vous sentir aimée et en sécurité. Une fois que vous avez rendu votre partenaire responsable de votre bonheur, de votre sécurité et de votre valeur, vous essayez à tout prix de garder le contrôle pour qu’il vous aime comme vous estimez devoir être aimée.

L’amour – le vrai – consiste à partager et à donner, et non pas à obtenir. L’amour n’est pas le besoin, et il n’y a rien qui le contrôle. L’amour est ce qui soutient votre propre bonheur et celui de votre partenaire, ce qui signifie que vous n’avez pas besoin de contrôler ou de posséder votre partenaire. Lorsque vous aimez quelqu’un, vous appréciez profondément ses qualités essentielles, c’est-à-dire celles qui ne disparaissent pas dans le temps.

Le réel défi du véritable amour est que vous ne pouvez pas désirer obtenir l’amour, et aimer en même temps.

Comment la dépendance affective peut-elle nuire au couple ?

Lorsque vous ne vous aimez pas, que vous n’avez pas confiance en vous et que vous vous dévalorisez, vous devenez émotionnellement dépendante de votre désir d’obtenir sans cesse de l’amour de la part de votre partenaire.

Une personne dépendante affective peut adopter des comportements de contrôle parfois agressifs qui limitent l’autonomie de leur partenaire. Ces comportements ne sont pas seulement des comportements agressifs, il s’agit en réalité d’un moyen de maintenir le sens de l’estime de soi.

Si vous avez du mal à répondre à vos besoins émotionnels et que vous êtes émotionnellement dépendante de vos relations amoureuses, les effets commenceront également à se refléter dans d’autres domaines de votre vie.

La dépendance émotionnelle ne vous ouvre absolument pas la voie à une relation saine, et vous aurez besoin de réconfort de soutien de la part de votre partenaire. Vous pourriez alors poser des questions régulièrement comme :

  • Est-ce que tu m’aimes ?
  • Est-ce que je te dérange ?
  • Veux-tu vraiment passer du temps avec moi ?
  • À quoi je ressemble ?
  • Mais tu ne veux pas rompre, hein ?

Si vous ressentez souvent des sentiments d’insécurité ou de doute sur vous-même, vous avez besoin de l’approbation constante de votre partenaire pour vous sentir bien dans votre peau.

Cette crainte de l’abandon va tôt ou tard se retourner contre vous. Les personnes qui se sentent manipulées ou qui font face à quelqu’un qui n’est pas capable de faire ses propres choix peuvent vouloir fuir cette relation toxique. Mais la dépendance affective peut aussi engendrer énormément de stress dans la relation de couple. Elle implique un certain niveau de détresse émotionnelle, avec cette inquiétude constante et insignifiante quant à l’avenir de votre relation et aux sentiments de votre partenaire à votre égard. Lorsque vous n’êtes pas ensemble, vous pouvez ressentir un manque et vous ressentez ce besoin d’être constamment à l’affût des moindres faits et gestes de votre conjoint. Vous pouvez passer la plupart de votre temps à vous soucier de ce qu’il fait ou de savoir s’il vous aime toujours.

Des niveaux élevés de stress peuvent affecter la façon dont vous vous sentez et la façon dont vous exprimez vos émotions. Vous remarquerez peut-être :

  • Des changements d’humeur soudains
  • Une mauvaise humeur persistante ou un sentiment de dépression
  • Des accès de colère ou de tristesse, avec des pleurs ou des cris
  • L’expression physique de vos sentiments, y compris la violence envers les personnes ou les objets
  • Des symptômes somatiques, y compris des tensions musculaires, des maux de tête ou des crampes d’estomac.

Comment sortir de la dépendance affective ?

La dépendance affective est dangereuse, et encore plus lorsque vous ne vous réveillez pas à temps pour vous sortir de cette spirale infernale. Dépendre de l’autre pour être heureuse revient à construire un château de sable avec du sable mouvant. Vous vous préparez donc déjà à l’échec et surtout au danger. Sortir de cette dépendance est semblable à guérir une addiction, à ne plus souffrir d’un manque de l’autre et combler définitivement cette carence affective.

Étape 1 : prendre conscience des dangers

La première étape pour pouvoir sortir de la dépendance affective, est de prendre conscience des dangers auxquels vous faites face à cause de cette dépendance émotionnelle. En voici quelques- uns :

Une perte totale de l’estime de soi

Bien que la dépendance affective découle d’un manque d’estime de soi, la dépendance affective va affecter encore plus ce sentiment. Vous prenez le risque de vous perdre et de ne plus savoir qui vous êtes vraiment.

L’isolement social

Se retrouver dans une relation aussi toxique et dévorante peut vous amener à vous isoler et à perdre le contact avec vos amis. Lorsque vous coupez votre connexion avec le monde extérieur, vous vous repliez sur vous-même et vous perdez rapidement le réseau social qui vous avait construit, et vous savez pertinemment qu’il est indispensable pour votre bonheur à long terme.

La violence physique et psychologique

S’isoler avec des partenaires sur lesquels vous misez tout amplifie les dangers et la possibilité d’abus physiques et psychologiques. Cette relation fusionnelle va vite devenir pathologique et à un moment donné, votre partenaire peut comprendre à tort que votre dépendance n’est qu’un signe de faiblesse. Ce besoin excessif peut conduire à un déséquilibre des pouvoirs, et il peut se voir assumer un rôle de dominant rendant la situation particulièrement dangereuse et destructrice.

Il n’est pas rare de retrouver des cas d’abus dans des relations où la dépendance émotionnelle est élevée. Lorsqu’une personne a l’impression que quelqu’un dépend d’elle pour être heureuse, il lui devient plus facile d’agir en exerçant une pression, en mentant, ou en ayant des comportements hostiles et même méprisants.

La destruction du bien-être et la dépression

La dépendance affective n’est pas seulement un état d’esprit, mais elle est également un trouble psychologique vérifiable. Être dépendante d’une autre personne est propice à une dégradation de l’état psychologique. Il existe des cas sévères où les personnes dépendantes souffrant d’humeurs dysphoriques ou de changements d’humeurs soudains. Elles peuvent également souffrir d’états mentaux dégradés les emmenant à du stress, de l’anxiété, et de graves sentiments de culpabilité et de solitude (malgré leur état relationnel).

Étape 2 : abandonnez vos attentes idéalistes

Être émotionnellement dépendante vous oblige à voir le monde d’une manière complètement biaisée. Lorsque vous dépendez d’une autre personne, vous êtes plus susceptible de trouver des excuses pour défendre leurs mauvais comportements et vous pardonnez tout. Comprenez que la loyauté est une belle chose, mais l’illusion ne l’est pas. Pour vous libérer de votre dépendance, vous devez considérer les personnes pour ce qu’elles sont réellement, et non pas pour ce que voulez qu’elles soient.

Étape 3 : arrêtez de croire que vos besoins sont la responsabilité des autres

Personne au monde n’est responsable de votre bonheur à part vous-même. Acceptez que vos besoins ne soient pas de la responsabilité de quelqu’un d’autre, et que personne ne puisse être la source totale de votre bonheur. Vous devez être la seule personne capable de juger ce qui est bien pour vous.

Étape 4 : abandonnez le besoin de contrôler les autres

Bien que la dépendance affective est souvent associée à la soumission, ce n’est pas toujours le cas. Certains dépendants affectifs deviennent manipulateurs. Ce besoin de contrôle est contre- productif pour votre bonheur et repousse votre partenaire, certains peuvent être amenés à rompre. Abandonnez votre besoin de contrôler et d’influencer votre partenaire en exerçant plutôt ce contrôle sur vous même.

Si vous ne pouvez pas contrôler vos propres émotions et vos comportements, comment voulez- vous contrôler quelqu’un d’autre ? Vous ne pouvez pas.

Étape 5 : voyez votre détachement émotionnel comme une libération

L’esprit humain est très fort lorsqu’il s’agit de nous convaincre que nous avons besoin de plus que ce que nous avons déjà. Cela est vrai également pour les relations et les sentiments d’amour dont beaucoup de personnes aspirent désespérément. Libérez-vous du constant besoin d’aimer et d’être aimée en retour. Ce n’est pas parce que vous désirez quelque chose que cela va ajouter de la valeur à votre vie. Le désir ne doit pas être quelque chose qui vous contrôle, et il ne doit pas être obsessionnel au point que vous tombiez dans le « piège du besoin ». Essayez de vous détacher de vos envies et de vos désirs, et apprenez à apprécier ce que vous avez déjà dans votre vie.

Étape 6 : soyez indulgente envers vous-même

Lorsque vous sentez que votre santé mentale est bancale, il est urgent de prendre soin de vous et d’apprendre à lâcher prise. Arrêtez d’être dure avec vous-même, et apprenez à ne compter que sur vous. Vous devez prendre conscience que vous êtes importante, et que vous méritez d’être valorisée pour la personne que vous êtes. Apprenez à vous aimer, à reconnaître vos vrais besoins. Vivez de vos passions, ayez des intérêts pour des choses qui vous font du bien (la musique, la danse, la couture, le sport, le dessin…), ouvrez-vous au monde qui vous entoure et arrêtez de vivre aux dépens de quelqu’un d’autre.

1 commentaire

  1. Mallet a dit :

    Je suis devenu dépendant affectif de ma copine avec qui je suis depuis deux ans..
    depuis la perte de ma père avant de rencontrer ma copine j’ai eu envie de donner de l’amour

    Aujourd’hui je sens que je l’étouffe car elle me la dit et j’ai du mal à me supporter comme ça car ce n’est pas comme ça que je veux l’aimer 🙁

    Merci pour vos textes ils sont géniaux

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *